Bandeau Editions KC Galerie CK
Livres

Pensées Troublées


1ère de couverture Pensées Troublées de Christian KAROUTZOS

Christian Karoutzos s’exprime avec une sincérité et une liberté extrêmes à l’aide d’un langage décapant, il ne triche jamais, à tel point qu’il ressemble à son œuvre. Sa sensibilité exacerbée le conduit dans les profondeurs des ténèbres, d’où il jaillit avec force en tentant souvent l’impossible.

  • Un tirage limité à 1000 exemplaires.
  • Une impression de grande qualité.
  • Une luxueuse reliure en carton toilé 30/10e avec titre en lettres dorées à chaud.
  • Jaquette pelliculée 170 g.
  • Pages intérieures sur couché mat 170 g.
  • 220 pages.
  • 50 illustrations créées par l’auteur.

Après chaque poème, une double page reste blanche pour permettre au lecteur de se révéler par sa propre expression écrite ou picturale et de partager ainsi sa sensibilité avec l’auteur.


Pensées Troublées - Les Assassins


Extrait de la préface

Du Péloponnèse à l’Auvergne s’inscrit l’espace de l’exil pour Christian Karoutzos, arraché à ses sources par une guerre civile sanglante qui a forcé sa famille, engagée politiquement, à fuir pour échapper au chaos et éviter les mesures de violence prises à son encontre. 1947 : l’année de sa naissance est marquée au fer rouge, écartelée entre une guerre qui s’achève dans cette Europe meurtrie qui tente de panser ses horribles blessures et une autre dans laquelle la Grèce est plongée. Karoutzos prend très tôt conscience du mal que l’homme fait à l’homme et de notre devoir commun :

« regarder la nuit du vingtième siècle en face ».

Dans ce monde désorbité, où la violence, l’intolérance, l’indifférence et la médiocratie ont droit de cité, l’artiste se doit d’être un combattant, comme le suggère Bataille : «... dans la mesure où notre existence est la condamnation de tout ce qui est reconnu aujourd’hui, une exigence veut que nous soyons également impérieux. Ce que nous entreprenons est une guerre ». Alliant l’anarchie à l’énergie dans la mise à jour de sa présence au monde, Karoutzos expose dans ses sculptures et son oeuvre graphique la souffrance d’un homme révolté, aliéné, en proie à toutes sortes de convulsions suivant des labyrinthes où se tapit l’angoisse tentaculaire et où règne le chaos. Mais, selon Nietzsche « Il faut avoir en soi un chaos pour engendrer une étoile qui danse ».

Le poète n’est pas un des ces hommes absents « tous indifférents aux plaisirs des femmes », il se fait Paon, exubérant, rusé, allumé pour nous séduire. La violence de l’acte sexuel naît de l’émotion de la rencontre. Les forces en conflit en l’homme cessent de s’opposer quand il retourne aux sources de la vie dans cette communion primordiale. L’œuvre artistique tourmentée de Karoutzos exprime parfois la peur de naître, les poèmes, eux, le désir de renaître, d’accéder à un être nouveau par l’intercession de la femme. Cependant, Thanatos hante le territoire d’Eros. L’homme rêve de « paradis tranquilles », de « paradis câlins », mais il connaît des « paradis tragiques » qui envahissent sa mémoire. Dans un poème saisissant (La Mort), il imagine sa disparition sous la terre.

de Jacqueline Gouirand Rousselon,
docteur ès lettres, maître de conférence honoraire Université Lyon II,
spécialiste de D. H. Lawrence

Editions KC - Galerie CK - 4, rue du Terrail - 63000 CLERMONT FERRAND
Tél/Fax : 04 73 90 71 34 - Portables : 06 62 35 55 86